Rechercher
  • geffraultanne

D'où vient la chiropraxie ?


La pratique de la chiropraxie est née aux Etats Unis. Elle fut fondée par Daniel David Palmer, un guérisseur à fortes préoccupations ésotériques qui prodiguais des ajustements chiropratiques à ses patients dès 1895. La légende lui attribue même d’avoir remédié à la surdité de son concierge grâce à des manipulations au niveau de ses vertèbres.

Palmer ouvre la Palmer School of Chiropractic en 1897, malgré son emprisonnement de quelques jours de pour exercice illégal de la médecine. Son fils, Bartlett Joshua Palmer, adapta la méthode aux avancées scientifiques et contribua à pérenniser la chiropraxie. La discipline est rapidement légalisée outre-Atlantique où elle s’étend, jusqu’à être prise en charge par l’assurance santé américaine Medicare.


En France, la chiropratique est reconnue « profession de la santé » inscrite au Code de santé publique depuis la loi Kouchner du 4 mars 2002.


La chiropraxie connaît un succès grandissant dans le monde entier. Son enseignement est uniformisé à l’échelle internationale et il n’est pas nécessaire de consulter son médecin traitant avant de se rendre en cabinet chiropratique. Certaines mutuelles françaises remboursent les actes des chiropraticiens, à défaut d’une prise en charge par la sécurité sociale.

 

Quels sont les techniques utilisées par les praticiens ?



Il existe diverses techniques et instruments visant à rétablir un fonctionnement optimal du dos, du bassin et des membres périphériques. L'ajustement est une pratique des plus répandues mais on observe également des manipulations à vecteurs de force, pouvant provoquer des "craquements". Les chiropracteurs peuvent également agir au niveau cervical pour cibler les mots de têtes, les douleurs dentaires et autres douleurs de la région haute du corps.


 

Quand consulter son chiropracteur ?


Le chiropracteur est le plus souvent sollicité pour des troubles articulaires ou musculaires, mais il peut s'agir également de problèmes d’ordre nerveux, dans des cas de sciatique, lombalgie, hernies discales, tendinites, scoliose, maux de têtes ou encore pour les entorses.

Le chiropracteur peut également répondre à des problèmes de stress, d'anxiété ou encore de troubles digestifs car la chiropraxie voit le corps dans un ensemble dans lequel l'énergie corporelle circule.


La plus grande qualité d'un chiropracteur est de savoir écouter et comprendre les pathologies de ses patients. Le bilan de chiropraxie est donc un moment important à vous accorder dans la recherche de l'apaisement des maux, pour retrouver un équilibre du corps et de l'esprit.


Votre praticienne,

Anne Geffrault



10 vues1 commentaire